insonore


insonore

insonore [ ɛ̃sɔnɔr ] adj.
• 1801; de 1. in- et sonore
1Qui n'est pas sonore. Choc insonore.
2Qui ne vibre pas sous l'effet des ondes sonores, qui amortit les sons. Matériaux insonores.

insonore adjectif Qui ne produit aucun son sous l'effet d'une percussion ou d'un frottement. Qui transmet très peu de sons d'un point à un autre, qui les amortit : Cloison insonore. Où l'on n'entend que peu de bruit : Une pièce insonore.

insonore
adj. Qui amortit les sons.

⇒INSONORE, adj.
Qui n'est pas sonore.
A. — Qui ne produit pas de bruit. Synon. silencieux. Respiration insonore; soupirs insonores. Pierre, maintenant, martèle rageusement la rampe [de l'escalier] de coups de poing insonores (SARTRE, Jeux sont faits, 1947, p. 71) :
Dans son coin, André Lamont, maigre, contorsionné comme un maudit, travaillait à sa symphonie. Il semblait par instant s'envoler sur un instrument invisible et insonore dont ses pieds activaient alternativement les pédales...
CENDRARS, Dan Yack, Plan de l'Aiguille, 1929, p. 66.
B. — 1. [En parlant d'un corps, d'un matériau] Qui amortit les ondes sonores (notamment produites par percussion). Cloison, mur, parquet insonore; matériaux insonores. L'asphalte est insonore (LITTRÉ). Cette terre cuite multicellulaire est isolante et insonore, tout en conservant une suffisante résistance à la compression (Arts et litt., 1935, p. 20-10).
Tôle insonore. ,,Ensemble de deux tôles contre-collées de sorte que les bruits d'impacts (grêle, pluie, etc.) ou de résonance (vibrations) sont considérablement amortis`` (FOREST. Métall. 1977).
2. [En parlant d'un local] Aménagé de façon à être isolé des bruits d'origine extérieure, ou de façon à étouffer les bruits produits à l'intérieur. Synon. insonorisé. Les premiers appareils sonores étaient d'autre part immobilisés dans de lourdes cabines insonores; la disparition des travellings achevait de ramener la technique vingt ans en arrière (SADOUL, Cin., 1949, p. 224).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. 1794 « qui n'est pas sonore » (POUGENS, Vocab. des nouv. privatifs fr., p. 153); 2. 1864 « qui ne vibre pas sous l'effet des ondes sonores; qui amortit les sons » (Presses sc. des Deux-Mondes, t. 1, p. 267). Dér. de sonore; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 10.

insonore [ɛ̃sɔnɔʀ] adj.
ÉTYM. 1801, Mercier; de 1. in-, et sonore.
1 Rare. Qui n'est pas sonore. || Choc insonore. || Respiration insonore. Silencieux.
2 Cour. Qui ne vibre pas sous l'effet des ondes sonores, qui amortit les sons. || Le liège, l'amiante, la fibre, matériaux insonores. || Tôle insonore, formée de tôles entrecollées amortissant les résonances de la tôle.
(D'un local). Insonorisé. || Cabine insonore.
DÉR. Insonoriser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • insonore — (in so no r ) adj. Qui n est point sonore. •   Quand Zoïle veut louer quelqu un, sa trompette devient insonore, MERCIER . •   L asphalte comprimé [en chaussée] ne présente ni boue ni poussière ; il est insonore, G. MAURICE Presse scientif. 1864,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • insonoriser — [ ɛ̃sɔnɔrize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1931; de insonore ♦ Rendre moins sonore, plus silencieux. Faire insonoriser une pièce, un local. P. p. adj. Appartement, studio insonorisé. ● insonoriser verbe transitif Rendre un appareil, un lieu… …   Encyclopédie Universelle

  • insonor — INSONÓR, Ă, insonori, e, adj. (tehn.) 1. Lipsit de sonoritate. 2. (Despre materiale) Care amortizează sunetele; fonoizolant. – Din fr. insonore. Trimis de valeriu, 21.07.2003. Sursa: DEX 98  insonór adj. m., pl. insonóri; f …   Dicționar Român

  • insonorité — [ ɛ̃sɔnɔrite ] n. f. • 1845; de 1. in et sonorité→ insonore ♦ Didact. Absence de sonorité. ● insonorité nom féminin Manque de sonorité ; état de ce qui n est pas sonore : L insonorité d un matériau de construction. ⇒INSONORITÉ, subst. fém. A.… …   Encyclopédie Universelle

  • silencieux — silencieux, ieuse [ silɑ̃sjø, jøz ] adj. et n. m. • 1524; lat. silentiosus 1 ♦ Où le silence et le calme règnent. Quartier silencieux. ⇒ tranquille. « Ce jardin paisible [...] ce cloître silencieux » (Hugo). ♢ (fin XVIIIe) Qui se fait, se passe… …   Encyclopédie Universelle

  • Paul Monnier — Paul Monnier, 1975 Paul Monnier, né en 1907 à Montana Vermala et mort à Genève en 1982, est un peintre suisse originaire de Grimentz[1] …   Wikipédia en Français

  • Phonologie de la grammaire hébraïque — Prononciation de l hébreu Parmi les Juifs mizra him, ceux du Yémen conservent une prononciation archaïque nuancée. La phonétique, la phonologie, et l orthophonie sont trois approches complémentaires de l étude des sons hébreux menée par la… …   Wikipédia en Français

  • Prononciation de l'hébreu — Parmi les Juifs mizra him, ceux du Yémen conservent une prononciation archaïque nuancée. La phonétique, la phonologie, et l orthophonie sont trois approches complémentaires de l étude des sons hébreux menée par la grammaire hébraïque[1]. La… …   Wikipédia en Français

  • OPTIQUE — ON PEUT, semble t il, définir l’optique comme l’étude des moyens de transmission des informations par la lumière, ces informations portant soit sur la forme, la luminosité, la couleur, la position d’objets dont on obtient des images, soit sur… …   Encyclopédie Universelle

  • évoquer — [ evɔke ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; « faire venir, appeler » XVe; lat. evocare, de vocare « appeler » → voix I ♦ 1 ♦ Appeler, faire apparaître par la magie. Évoquer les âmes des morts, les démons, les esprits. ⇒ invoquer. Formule,… …   Encyclopédie Universelle